Saint-Valentin : les dessous peu chics de la reine des fleurs

Mis à jour : mars 26


Saint-Valentin oblige, vous vous apprêtez peut-être à aller chez votre fleuriste pour offrir à votre bien-aimé(e) le "bouquet de la passion", sublimes roses rouges aux fleurs charnues, longues tiges, sans taches et sans aucune imperfection. Magnifique reine des fleurs. Seulement voilà, pour arriver aussi "parfaite" et en "masse" sur les étals des fleuristes et autres supermarchés, la rose est passée par un "mode de production moyennement romantique", lui, pour reprendre les termes de Zulma Ramirez et Geoffroy Valadon, du collectif La Rotative, qui ont enquêté sur le sujet. Nous dirons même pas romantique du tout : où la rose de l'amour et du don rime avec productivisme, profit, bilan carbone catastrophique, exploitation humaine et impact désastreux sur l'environnement...


LIRE L'ARTICLE

0 vue

@2019 acmé éditions | contact@acmeditions.com I +33 2 23 45 32 43 I conception & réalisation catherine mantelet

  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube