Contre la malbouffe, être simplement présent à ce que l'on mange

Mis à jour : mars 26


La méditation de pleine conscience "fourmille" de bénéfices, notamment contre toutes les maladies du stress, comme l’insomnie, les troubles alimentaires, mais aussi la fatigue tant physique que psychique, en libérant une énergie nouvelle, oxygénant nos cellules et favorisant la sécrétion d’hormones protectrices et positivement stimulantes (endorphine, dopamine, ocytocyne…).

Face à l'épidémie galopante de diabète et d'obésité dans tous les pays soumis à pléthore de malbouffe sur fond d'incitations multiples à trop manger, trop souvent, la méditation de pleine conscience peut s'avérer un outil précieux pour mieux manger, en étant présent et attentif aux aliments et à son corps. Pourquoi a-t-on envie de manger : s'agit-il d'une véritable faim ou d'un simple réflexe conditionné ? Est-ce juste parce que c'est l'heure, ou pour se remplir contre l'ennui ou contre le stress ? Prendre son temps, approfondir la rencontre avec notre nourriture, reposer ses couverts, finir une bouchée avant de passer à l'autre, même si ce n'est pas à chaque repas car notre train de vie ne le permet pas forcément, mais de façon régulière, nous immunise peu à peu contre le tout avaler machinalement en réalisant beaucoup mieux qu'on mange trop, trop vite, et aussi trop gras, trop sucré, trop industriel...


LIRE L'ARTICLE

0 vue

@2019 acmé éditions | contact@acmeditions.com I +33 2 23 45 32 43 I conception & réalisation catherine mantelet

  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube